Qu’est-ce que l’EBP?

Afin d’offrir les meilleurs soins au patient, Sackett et collaborateurs (1996) ont développé une manière originale d’aborder la pratique: l’Evidence-Based Practice.

« L’Evidence-Based Practice (EBP) ou pratique fondée sur les preuves ou pratique factuelle est basée sur l’utilisation consciencieuse, explicite et judicieuse des résultats de recherche. »

Elle met en avant les limites liées aux décisions basées uniquement sur les connaissances théoriques, l’intuition et l’expérience professionnelle, et insiste sur la nécessité de consulter des études scientifiques.

Plus précisément, la conception de l’EBP à laquelle nous nous référons repose sur l’intégration dans la prise de décision de quatre composantes clefs :

  • l’expertise clinique qui comprend les compétences et le jugement
  • les preuves les plus solides issues de la recherche
  • les singularités du patient 
  • le contexte local

En dépit de l’intérêt des professionnels à l’égard de l’EBP, son application dans la pratique quotidienne constitue un challenge, du fait notamment de l’augmentation des connaissances en santé et du nombre considérable d’articles publiés chaque année.

 

 

Une issue intéressante à ce challenge est le développement de guides de bonnes pratiques. Ces guides sont des synthèses de l’ensemble des résultats de recherche, jugés de bonne qualité, sur un sujet donné.

Développés méthodiquement, ils sont transparents, non biaisés et conduisent à des recommandations pour aider le praticien et le patient à définir les soins les plus appropriés dans des circonstances cliniques données.

Les guides de bonnes pratiques constituent l’un des outils de choix destinés à garantir la qualité, la sécurité et l’efficience des soins. Ils sont réalisés au cours d’une démarche EBP.

Site mis à jour le 27 mars 2017